bonus poker gratuit
Forum poker
Annuaire poker
Jeu Poker Coach : Cours de poker gratuit pour débutants
Si ton adversaire regarde ses jetons lorsque le flop sort, c'est qu'il aime ce qu'il voit! [Daniel Negreanu]
Poker débutants
Avancé
Confirmé
Bonus Poker
Forum-poker
Poker-Agenda
Annuaire Poker
Forum-poker


Cliquez sur l'icône

Vocabulaire poker
Side Pot : Lorsqu'un joueur part à tapis et qu'il est suivi par plusieurs autres joueurs qui le couvrent (dont les tapis sont supérieurs), si ces joueurs relancent dans les différents tours d'enchères restants, après le all in du premier joueur, alors, il y a un pot supplémentaire qu'on nomme side pot (pot extérieur), qui sera attribué au joueur gagnant, déduction faite du premier pot commun si le joueur à tapis gagne avec la meilleure combinaison.

Retrouvez Jeu Poker Coach sur Youtube


Doyle Brunson

Chris Ferguson

Daniel Negreanu

Daniel Negreanu

La stratégie de jeu en Cash-Game

Jouer en Cash-game et jouer en Sit & Go au poker sont des choses différentes et dans ces deux disciplines la stratégie de jeu n'est pas la même. Nous allons donc ici aborder la stratégie spécifique au cash-game. Et nous aborderons toutes ses particularités, telles que :

la gestion de la bankroll, le choix de la table de poker, la position (et plus particulièrement le bouton), le jeu short-stack, le choix des mains de départ, le contrôle du pot, les value-bets, le style loose-agressif et les relances au bouton. Afin d'éviter l'erreur majeure que bien des débutants de cash-game font : jouer comme dans un tournoi.

Probabilités au poker | Bluffer | S'améliorer | Jouer Cash-Game | Contrôle du Pot | Donk Bet | Limp In | Overbet | Post flop | Tilt
Noob & Donk | Calcul de cotes | Gerer sa bankroll | Outils & logiciels | Jouer en Heads-up | Jouer Short Stack | Quiz-Poker

Comme je le disais, jouer en Cash-game et jouer en Sit & Go au poker sont des choses différentes. Pour un habitué des tournois, cela peut-être déstabilisant car les joueurs de Cash-game ont en général un style plus large et ne vont pas hésiter à suivre des relances avec un panel de mains plus étendu car ceux-ci utilisent énormément le principe des cotes implicites.

De même un joueur de cash-game sera surpris et moins performant en sit and go où les adversaires vont, pour la majorité, jouer de manière plus serré agressif, en sélectionnant une range de main bien plus sélective. Si un joueur ne sait pas adapter son jeu en passant du cash-game au sit & go ou l'inverse il peut perdre rapidement de l'argent.

En Cash-game les variations de bankroll sont plus fortes qu'en Sit & Go, notamment du fait que le jeu des adversaires est souvent plus loose. C'est pourquoi il est essentiel d'appliquer avec sérieux la .

Pour rappel, Il y a deux raisons qui justifient de s'attarder sur la en cash-game, d'une part si tu adaptes ton investissement tu évites de trop grosses pertes en cas de défaite et ta bankroll totale ne disparait pas en quelques minutes, d'autre part si tu ne le faisais pas et que tu jouais de trop grosses sommes à une table de poker par rapport a ta bankroll totale, cela impacterais ton jeu de manière peu constructive. La peur de perdre ton argent influerait sur ton attitude de jeu et tu perdrais en liberté de choix d'actions.

Pour parer à cela, tu dois ne jamais oublier les règles simples ci-dessous :

Gestion de Bankroll au poker en Cash-Game :

En cash game, tu dois entrer sur une table avec un minimum de de la limit dans laquelle tu joues (compte plutôt 30 caves si tu joues en limit élevées ou si tu as un profil large agressif). De plus, par sécurité, tu ne dois investir en entrant sur une table que 1% de ta bankroll totale.

Au-delà des NL25, on considère qu'il est plus sûr de jouer avec un minimum de 30 caves et même de 40 caves pour les NL200.

Avec cette gestion, tu ne joueras donc qu'un ratio sécurisé par rapport à ta bankroll totale, ce qui t'éviteras de tout perdre très vite et de jouer sous pression. De même tu devras toujours en fonction de tes gains ou tes pertes, tenir compte de ta bankroll totale afin d'adapter tes investissements sur les tables de en calculant si tu dois monter ou descendre de limit.

Ainsi tu limites les risques et te donnes de bonnes chances de faire progresser ta bankroll en évitant les "montagnes russes".

Pour en savoir plus sur ce sujet avec des exemples concrets, tu peux te rendre sur la page "" dans la section "avancés" de notre site.

balance poker dollars

 

lobby poker cash game

Cliquer sur l'image pour agrandir

 

 

 

table cash game observation
Tu peux aussi ouvrir une table pour l'observer ...

Cliquer sur l'image pour agrandir

Choisir sa table de poker en Cash-Game :

Pour bien choisir ta table de Cash-game tu as de nombreuses informations à ta portée.

Tout d'abord les informations et statistiques indiquée sur le lobby de ta . Tu peux ainsi voir pour chaque table de Cash-Game, la variante et la structure (limit, pot limit ou no limit, omaha, texas hold'em), afin de choisir celle qui te convient le mieux. Prends garde cependant l'effet yoyo peut être important sur le no limit.

Tu y trouveras aussi des indications sur le nombre de joueurs assis aux tables et le nombre maximum de joueurs pour chaque table. Cette information est importante car plus le nombre de joueurs est faible, plus il sera nécessaire que tu joues "large". Du fait d'une part que la fortes est plus réduite (moins de chance qu'un adversaire touche AA ou KK pré-flop à une table de 4 joueurs, qu'a une table de 8 par exemple).

D'autre part tu seras bien plus souvent en position de cut-off (position juste avant le dealer/bouton) ou de dealer, ces deux positions étant les plus propices à la relance. En résumé, moins vous serez nombreux à une table de poker, plus il faudra s'appliquer à deviner le , pour pouvoir ne pas être bluffé et bluffer de temps en temps soi-même.

C'est une configuration délicate si tu es un joueur généralement serré, car si tu attends les monstres pour entrer dans un coup, non seulement tu "fondras", mais en plus tu ne te protégeras pas pour autant quand tu entreras dans un coup car tu auras face à toi des joueurs larges agressifs, qui te catalogueront vite et n'hésiteront pas à te sur-relancer, te et même te caller avec des mains moyennes, dans l'espoir de te mettre un joli bad à l'occasion. Si tu es un joueur serré opte plutôt pour des tables comportant de nombreux joueurs.

Une autre information importante (que tu trouveras sur le lobby) est le pot moyen des coups joués à la table de poker. Celui-ci t'aidera a tout de suite voir si le profil des joueurs de la table est plutôt serré ou large. En effet si le moyen est élevé, cela t'indique que les joueurs sont du type large agressif, autant dire que tu auras du mal à les "décrocher" avec une relance standard et encore plus de difficulté à placer un bluff ou semi-bluff, quant au vol de blindes ce sera presque mission impossible. Tu devras donc en opposition à ce type de table y jouer serré.

Par contre si le pot moyen est faible, tu auras à faire à des joueurs serrés, dans ce cas, tu devras élargir ton jeu afin de voler les blindes et de placer des bluffs et semi-bluffs.

Pour indicateur sache qu'une table poker serrée aura des pots moyens de maxi 4 ou 5 Big Blindes et une table relâchée (large) aura des pots moyens de minimum 15 à 20 Big Blindes. Une table de poker ni trop serrée, ni trop large, aura quant à elle, des pots moyens qui tournent aux alentours de 10 Big Blindes.

Une autre indication utile sur le Lobby est le nombre de joueurs au flop. La encore cela t'indiquera si le profil général de la table est du type serré ou agressif. En effet plus il y aura de joueurs au flop plus la table aura un profil large et tu pourras en conclure que ceux-ci jouent un grand panel de mains. Si tu es du type serré, tu sauras donc qu'en étant sélectif sur tes mains de départ, et en les relançant pré-flop, tu seras souvent "devant" au flop.

Enfin le nombre de mains jouées à l'heure, t'indiquera ton potentiel de gain horaire.

Tu peux aussi ouvrir une table de poker pour l'observer plus en détail et même afficher l'historique des mains pour mieux étudier les joueurs avant d'entrer en jeu.

 

Etudier une table de poker avant de s'installer :

En dehors des informations sur le Lobby, il est utile, une fois une table sélectionner, de l'observer avant de s'y installer, ceci afin de s'assurer qu'elle correspond à tes attentes.

Regarde tout d'abord s'il y a des bons joueurs à la table, certains indices te mettront sur la voie : Si le tapis d'un joueur est gros et que tu as du mal à le lire, du fait qu'il change son style de jeu régulièrement en passant du loose au serré, de l'agressif au passif, sans se définir dans un profil type, c'est que tu as probablement à faire à un bon joueur.

Si tu en trouves plus d'un a une table de 6 ou plus de 2 a une table de 10 : sors et choisis une autre table de poker. En effet, par définition un bon joueur sera plus difficile à battre, d'une part la taille de son tapis lui donne assez de profondeur pour jouer sans pression son meilleur poker et démontre qu'il maitrise bien la gestion de ses jetons puisqu'il a fait pas mal de gains à la table, mais en plus ses compétences d'analyse et d'interprétation du jeu des adversaires lui permettront de te lire facilement, ce sera donc plus ardu de te confronter à lui.

Ensuite quand tu observes la table de , tu dois trouver les profils passifs et les profils agressifs, afin de choisir ta place à la table en fonction de ces informations. L'idéal étant de te trouver a la gauche du joueur agressif, afin de ne pas subir de sur-relance de sa part quand tu relances et de pouvoir pratiquer au besoin un cold call ou un float (voir dans la section bonus) et à la droite du joueur passif afin de pouvoir relancer, et faire des bluffs, semi-bluffs ou vols de blindes à l'occasion.

Enfin, quand tu es encore dans la phase d'observation, tu dois chercher s'il y a une "la poule aux oeufs d'or", c'est-à-dire un joueur hyper-agressif qui relancera trop de mains et à qui tu peux prendre pas mal d'argent en étant toi même sélectif dans ton range de mains, ou encore une calling-station qui aura tendance a suivre avec des mains moyennes ou faibles et dont tu pourras extraire beaucoup d'argent la aussi quand tu te sauras avoir la meilleure main, et pour finir le qui par définition fera de nombreuses erreurs et ne jouera donc pas un bon poker et qui sera lui aussi une source potentielle de profit pour toi.

cash-game choisir sa place

Cliquer sur l'image pour agrandir


Jouer en Cash-Game au poker :

La stratégie de jeu de poker en cash-game est assez différente de celle d'un tournoi. Le style à la table est généralement plus Loose passif. Il faut donc mieux élargir le panel de mains jouées et être moins serré agressif qu'en tournoi éliminatoire. L'analyse des profils des joueurs de poker adverses est aussi un point essentiel car contrairement au tournoi, leur prendre tous leurs jetons ne les fera pas sortir pour autant et ils pourront re-caver autant qu'ils le voudront. Certains points sont donc importants à connaitre

cash-game short-stack

Cliquer sur l'image pour agrandir

 

 

 

 

 

 

 

cash-game short-handed

Cliquer sur l'image pour agrandir

 

 

 

 

 

 

 

cash-game full-ring

Cliquer sur l'image pour agrandir

Le jeu short-stack :

Il s'agit d'entrer sur une table avec 3 fois moins de jetons que les adversaires à la table. Cela convient plutôt au débutant ou au joueur qui monte de limite. Cela permet de "limiter" les pertes tout en apprenant pour le premier, et de s'habituer aux joueurs d'un niveau supérieur pour le second.
Cependant jouer short-stack ne donne pas la possibilité d'user de toutes les subtilités du . Toute fois cela offre quelques avantages : Un petit tapis n'offrant pas de cotes implicites, il n'y aura donc pas de difficultés à calculer les cotes. Le jeu sera simplifié et tu n'auras qu'à concentrer toute ton attention sur les principes de base du poker, tels que la sélection des mains de départ, les , les profils des joueurs, la position... D'autre part les gros tapis à la table ayant tendance a jouer large avec des short-stack, tu te retrouveras souvent dans un coup avec la meilleure main, car tu auras été plus serré dans ton choix de mains qu'eux. De plus même si tu mises, tu auras été très sélectif sur tes mains de départ (de AA à 88 + AK et AQ) (avec bien souvent l'idée d'aller à tapis si le flop s'y prête car tu es justement short-stack), d'autres joueurs à gros tapis pourront relancer certains opposants dans le coup à ta place et écarteront donc des adversaires sans que cela ne te coute rien.

Le jeu short-Handed :

Il s'agit d'entrer sur une table de poker où le nombre d'adversaires est faible contrairement au full-ring. Par exemple sur une table de poker de 10 joueurs, si 6 sièges ou moins sont occupés c'est une partie short-handed, par contre s'il y a 7 joueurs ou plus assis à la table, c'est une partie full-ring.

Le poker se joue différemment en short-handed car tu vas te retrouver bien plus souvent en position de bouton ou de cut-off (position a droite du bouton) ce qui représente un avantage certain. de plus du fait du faible nombre de joueurs, tu seras très souvent dans un coup avec maxi 2 adversaires et juste en tête à tête la majorité du temps, ce qui est la aussi un avantage indéniable.

Tu vas donc devoir adapter ton jeu à cette configuration. Tout d'abord en jouant plus de mains, le nombre d'adversaires étant peu élevé, la l'est également. Tu devras donc élargir ton panel de mains de départ en ajoutant toutes les mains assez hautes contenant un As, un Roi, ou deux figures (du type QJ) ainsi que des petites paires.

Tu devras aussi favoriser les mains de départ hautes plutôt que celles à tirage. Car étant donné que tu te retrouveras la plupart du temps en tête à tête, la te donnera un gros avantage tandis qu'un tirage ne te donnera qu'une , en effet si tu touches ledit tirage, encore faudra-t-il que ton opposant ait touché aussi quelque chose qui le pousse à suivre tes relances et à donner de la (cette configuration arrive bien plus souvent a 3 ou 4 joueurs qu'à deux).
Ce conseil s'applique aussi lorsque tu te trouves en position de bouton et que tous les autres joueurs se sont couchés sauf les blindes dans une partie de type full-ring.

Enfin tu devras relancer extrêmement souvent en position tardive (), tout d'abord parce que les blindes reviendront souvent, du fait du faible nombre d'adversaires à la table de poker, et que tu dois compenser ces pertes mais aussi parce que tes opposants on bien moins de chance d'avoir une main forte en comparaison avec une partie full-ring.

Si tu souhaites tenter de jouer en short-handed et que tu n'as pas encore d'expérience dans cette configuration particulière, mieux vaut redescendre d'un niveau ou deux de limit, pour essayer de t'adapter sans tilter. En effet la variance est plus importante et les aussi, il vaut mieux donc limiter ton niveau de pertes possible, afin de ne pas partir en "tilt" et de te concentrer sur le jeu et l'analyse de ce type de structure.

Relancer au Bouton quand tout le monde est couché, sauf les blindes :

Dans cette configuration pré-flop, tu auras face à toi un maximum de deux opposants (petite et grosses blindes), de ce fait les mains de type connectors ne sont plus vraiment intéressantes (voir plus haut l'explication dans short-handed) il vaut mieux donc privilégier les mains assez hautes contenant un , Roi ou encore deux figures (par exemple JQ) ou paires faites.

Si un adversaire (petite ou grosses blinde) te call: ayant pris l'initiative pré-flop, tu peux relancer à nouveau en effectuant un (voir dico dans la section bonus). Si ton adversaire n'a rien trouvé au flop, il se couchera la majorité du temps, cependant il peut te caller la encore assez facilement avec la middle paire ou un tirage s'il t'a lu sur un vol de blindes.

Si tu es réellement sur un bluff, il vaut mieux "lâcher l'affaire" et te contenter de check au turn et fold si relance de sa part. Mais si ta main est potentiellement très forte, (par exemple tu as K10 à pique et que le flop dévoile 910J dont 2 cartes à pique, tu peux alors prendre le risque de continuer a relancer au turn en semi-bluff, soit tu remporteras le coup au turn et l'adversaire se couchera, soit si celui-ci décide de te suivre, tu auras encore la river pour espérer compléter ton tirage couleur ou suite ou toucher un roi ou un autre 10, ce qui te fait somme toute encore beaucoup d'outs potentiels.

L'avantage de la relance au bouton est que tu rentabilises tes bonnes mains car tes opposants à la table de poker penseront souvent que tu bluffes pour voler les blindes. Ceux-ci se sentiront donc parfois agressés et cela peut les pousser à suivre avec des mains faibles ou marginales ou encore a tenter un bluff, bref a faire des erreurs payantes pour toi.

Le jeu Large agressif :

A n'appliquer que lorsque tu te trouves en short-handed ! Pour jouer loose (large) agressif, la première chose à faire et de relancer environ 25% de tes mains pré-flop et bien sure de préférence quand tu te trouves en position de cut-off ou de bouton.

D'autre part il y a certaines choses à faire lorsque tu vas être suivi par un adversaire. Tout d'abord tu dois observer le profil adverse et la texture du flop avant de décider ou non de faire un . En effet si tu as à faire à un adversaire d'un niveau plutôt correcte, il t'aura probablement catalogué loose agressif et pour peu que le flop ne soit pas dangereux (cartes moyennes non assorties avec aucune possibilité de tirage suite ou flush) ton continuation bet n'aura pas d'impact et celui-ci te suivra ou même te sur-relancera.

Donc si tu te trouves au flop avec un joueur de poker que tu considère d'un niveau correcte et donc capable de t'avoir identifié comme loose agressif, tu dois adapter ta relance en fonction de la texture du flop et de ta main. Ne tente un continuation bet que si tu as une vraie main à ce moment là, ou encore en semi bluff, si le flop s'y prête et peut laisser penser à ton adversaire, que tu as un tirage possible. Sinon contente-toi de et voir venir c'est plus judicieux.

Si par contre tu te trouves au flop avec un joueur de poker faible ou très moyen, donne de la value à tes bonnes mains en relançant fort, en effet un joueur de petit niveau qui te cataloguera loose aura tendance à te suivre là où un bon joueur te sur-relancerait. Mais dans tous les cas si tu n'as pas grand chose au flop joue plus passivement là encore c'est plus "safe".

Enfin repère les joueurs de poker qui ont des automatismes de jeu, par exemple : suivre tes relances pré-flop et tes continuation bet au flop, pour te relancer systématiquement au turn si tu check. Une fois que tu as repéré ce genre de pratique chez un adversaire, surprends-le en faisant un continuation bet au turn au lieu de cheker.

En bref, pour jouer au poker loose agressif, tu dois non seulement élargir ton choix de mains de départ, mais aussi relancer souvent en position de bouton et cut-off et contrôler le pot en faisant un value-bet au flop et turn, mais seulement si tu as une bonne configuration profil adverse/texture de flop.

Tous ces conseils ne sont que des bases, des grandes lignes directrices pour t'éviter les erreurs majeures et t'orienter vers ce que tu dois analyser et améliorer, à toi d'affiner ton style avec l'expérience. GG !

Calculateur de probabilités poker gratuit

Amuse toi un peu avec cette petite application de calcule de probas au poker pour mieux comprendre :

 

Consulter aussi : le tableau des probabilités au poker
bouton forum poker
Annuaire pokerAgenda des tournois de poker
Jeux vidéo : Assassin's creed Forever | |Mentions légales | © jeu-poker-coach.com | Eve &Oz
Les jeux de hasard et d'argent sont strictement interdits aux mineurs